ArticlesBlogGaming

Unreal, un Best Of 98 avec une direction artistique incroyable

Critique retrogaming #2

J’ai décidé de vous présenter un jeu mythique, un jeu que j’ai usé jusqu’à la moquette ! C’est UNREAL, le premier du nom. Vous ne le connaissez pas ? Alors je vais m’empresser de vous le faire découvrir ! Je ne vais pas être très objectif car j’adore ce jeu. Faut savoir qu’UNREAL est une référence dans le jeu vidéo sur PCSorti en 1998, Il n’a laissé aucun gamer indifférent et j’ai de nombreuses raisons de penser que ce jeu est l’un des meilleurs jeux de shoot des années 90. J’irais même jusqu’à dire que ce jeu a reçu une des meilleures direction artistique avec de très forts marqueurs graphiques et musicaux. Je ne parle pas du gameplay, il n’y a rien à redire ! C’est parfait !

Les marqueurs artistiques

Alors, le premier marqueur artistique est la partie graphique du moteur qui rend le jeu d’une grande beauté. Les ambiances sont riches et variées. Le joueur est vite transporté dans un univers aux multiples décors colorés, tous plus différents, les uns des autres ! Graphiquement, c’était une tuerie. Enfin pour l’époque évidemment !

A l’époque, j’avais cassé la tirelire pour changer le PC et pouvoir jouer à UNREAL dans les meilleures conditions, car il fallait une grosse configuration ! J’avais acheté une bécane de malade, un Pentium III 500mhz avec une carte 3DFX Voodoo et un écran 20 pouces 100Hz…

Le second marqueur artistique est la bande sonLa musique qui accompagne tout au long du jeu est incroyable. Une OST fantastique qui n’a même pas vieillie aujourd’hui, et nous parlons bien d’un jeu de la fin des années 90. Graphisme et musique en même temps, sans lague ! C’était incroyable. C’était un jeu bien au dessus de ses concurrents Quake et Doom en tous points.

Le gameplay

Le gameplay est simple, efficace ; il ne laisse rien au hasard, Précis, intuitif, avec une jouabilité qui déchire, les niveaux s’enchainent naturellement avec une continuité logique. Un seul objectif… Fuir ! Il faut s’échapper et défoncer les bestioles qui font chier. Sinon tu peux pas t’échapper ! Alors tu coures, tu fuis, tu t’échappes, quoi ! Et puis, tu fracasses les bestioles ! Ca flingue à tout va ! Le scénario n’est pas fou mais le rythme du jeu te rend complètement addict.

Bon, je ne vais pas m’étaler sur le scénario, mais en gros tu incarnes un pauvre type – prisonnier – qui va se retrouver sur une planète inconnue suite à un crash du vaisseau pénitentiaire. Le pilote était trop con certainement ! Pour bien faire, cette planète est infestée d’aliens empaffées – les SkaarjsCes bestioles ont réduits les autochtones de cette planète – les Nalis – en esclavage. Alors ca tombe bien… Si tu te fais chier, tu vas pouvoir casser de la bestioles, en veux-tu, en voilà ! Dès que tu vois, les Skaarjs, tu les fracasses, tu les atomises, tu les écrabouilles ou tu les blastes !!! Avec tout un éventaille d’armes, toutes plus délirantes les unes des autres ! 

T’as pas le temps d’admirer le paysage ! C’est du tir aux pigeons en permanence… Fais gaffe quand même, ils sont fourbes les SkaarjsTrès honnêtement, tu devras être très mobile. Pas de place pour les manchots ! Le clavier/souris prend tout son sens dans ce jeu. Exit le gamepad sur PC !!!

Nostalgie 98

Ca y est ! Tu te poses la question de savoir comment rejouer à cette petite merveilleIl suffit d’acheter le jeu en occasion pour l’avoir en boite ou de le télécharger sur Internet, gratuitement. Il existe une version Gold Edition qui te permet de jouer sur Mac ou sur PC. Le jeu n’existe pas pour console. Je te signale qu’UNREAL est un jeu édité par EPIC Games, Digital Extreme et GT Interactive. Ce fut un succès commercial fracassant tant sur PC que sur MAC.

Pour l’histoire, ce jeu a été conçu en 1998 par Timothy Sweeney, Cliff Bleszinski et James Schmalz. Que dire des Dieux du jeu vidéo ! Je te rappelle que Tim Sweeney actuellement PDG d’Epic Game nous a présenté son tout nouveau moteur Unreal 5 sur PS5 !!! Quelle avancée technologique ! Un truc de fou. Epic Games, c’est UNREAL mais c’est aussi FORTNITE ! Quel parcours cette société !

Ce que j’aime avant tout dans UNREAL, ce sont les maps. Elles sont grandioses et vachement bien foutues ! Il y a plein de trucs cachés, des portes secrètes, des ambiances différentes d’un niveau à l’autre et la musique qui colle parfaitement à l’ambiance. C’est du développement aux petits oignons ! Les concepteurs n’ont rien laissé au hasard… D’ailleurs, je n’ai jamais trouvé de bugs débiles qui bloquaient le gamer.

Vous avez compris que je suis un grand fan de ce jeu. J’espère simplement vous avoir convaincu d’y jouer. J’adore UNREAL et à chaque fois que je le fais, je ne peux plus m’arrêter ! Alors c’est vrai qu’avec l’âge on devient nostalgique, on s’attache au chose du passé qui nous rappelle de bons moments… UNREAL c’est tout ca !

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :